Single and Fabulous...?

dimanche 21 novembre 2010

Brrrrussels baby!!

Miss_Amske_2010
Miss Amske 2010 iiiiis... Ams(ke)!

"Bruxelles, ma belle, je te rejoins bientôt
Aussitôt que Paris m'ait trahi
Et je sens que son amour aigri, depuis
Elle me soupçonne d'être avec toi, le soir
Je reconnais, c'est vrai
Tous les soirs, dans ma tête
C'est la fête des anciens combattants
D'une guerre qui est toujours à faire

Bruxelles, attends-moi, j'arrive
Bientôt je prends la dérive
Michèle, te rappelles-tu de la détresse
De la kermesse de la gare du Midi?
Te rappelles-tu de ta Sophie
Qui ne t'avais même pas reconnue?

Les néons, les Léons, les noms de Dieu
Sublime décadence, la danse des panses
Ministère de la bière, artère vers l'enfer
Place du Brouckère

Bruxelles, attends-moi, j'arrive
Bientôt je prends la dérive
Cruel duel, celui qui oppose
Paris névrose et Bruxelles
L'abruti qui se dit que bientôt ce sera fini
L'ennui de l'ennui

Qui va me revoir, mademoiselle Bruxelles
Mais je ne serai plus tel que tu m'as connu
Je serai abattu, courbattu, combattu
Mais je serai venu

Bruxelles, attends-moi, j'arrive
Bientôt je prends la dérive
Paris, je te laisse mon lit..."



Bruxelles,texte et musique de Dick Annegarn.
[
Lecteur (Lectrice) averti(e), fais-toi du bien et clique 
sur le titre de la chanson ci-dessus] 

Posté par singlegal à 19:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


mercredi 29 septembre 2010

Acharnement des signes (ou Qu'est-ce que ça fout sur un site animalier?)

"Si vous vous demandez si vous aimez une personne, cela va vous empêcher de ressentir l'amour car vous partez dans votre intellect et cela vous coupe de vos émotions.
L'amour est bénéfique car c'est une émotion qui crée des sentiments de bonheur, d'affection, de confort et de sécurité, permettant les activités sains à l'intérieur du corps (réparation et protection cellulaire)."

foyerfelin.free.fr.

 

Edith
Edith
Lecteur (Lectrice) exigeant(e), ne doutes pas que les phôttes d'haurtograffe de la sitation ci-desus son d'aurigine.
Merci de votre compréhension. 

Posté par singlegal à 10:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

dimanche 26 septembre 2010

Paris tu paries Paris que je te quitte?


...parce que moi je sais plus... (j'dis ça, hein, y a du pognon à se faire, c'est tout)

Posté par singlegal à 08:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

jeudi 23 septembre 2010

Héraklions un peu pour remonter la température (à 29°C)

"C'est grâce au changement que notre vie prend tout son sens"

Héraclite.

Posté par singlegal à 13:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 22 septembre 2010

État d'esprit protestatairo-musical du moment


Eh oui, je préfère chanter gaiement Philippe Katherine à siffloter amèrement Disiz La Peste... "Eeeet je vous emmeeeeeeeerdeuuuh!"

Posté par singlegal à 00:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


jeudi 5 août 2010

Un gros plan de ma chatte placardé dans tout Liège!

ally
Je sais, c'est nul, mais ça me fait rire.

Posté par singlegal à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 3 août 2010

Just when I thought I was out they pull me back in

space
"Images of broken light which dance before me like a million eyes"

54 ans cumulés, 122 mois sans s'être vus, 688 autres condisciples cotoyés, 3 pays et 6 villes parcourus chacun de leur côté, 16 lignes de métro parisien desservant 300 stations, 300 000 usagers quotidiennement répartis dans les 6 voitures des 37 rames de la ligne 6...

Et pourtant quand ils se trouvent inopinément au même lieu, au même moment, ils se reconnaissent.

***

Ce qui le conforte dans sa foi en Dieu.
Ce qui la conforte dans sa foi en la Théorie du Chaos.

Ce qui les font sourire pour le restant de la journée, alors qu'ils se retrouvent à nouveau chacun dans leur coin.

Posté par singlegal à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 2 août 2010

Du beau, du bon, du benêt

Un scorpion qui avait besoin de traverser une rivière, demanda à une grenouille de le mener jusqu’à l’autre rive, sur son dos.
"Il n’en est pas question, répondit la grenouille. Je te connais et je sais que si je te laisse monter sur mon dos, tu me piqueras pour me tuer"
"Mais alors, je vais mourir noyé, répondit le scorpion"
La grenouille finit par accepter, mais alors qu’ils étaient à la moitié du parcours, le scorpion la piqua, lui injectant son venin mortel.
"Mais qu’est-ce que tu as fait, malheureux, s’écria la grenouille. Maintenant, tu vas mourir, toi aussi !
- Je n’y peux rien, dit le scorpion. C’est ma nature"

 

Fable africaine.

 

Posté par singlegal à 22:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 16 février 2010

La preuve (d'amour) par trois (heures de file d'attente)

blast
Hein, Polza, que je suis prête à tous les sacrifices pour sa belle gueule de Liégeois?

Tu le sais bien, lecteur (lectrice) [es-tu là?], les séances de dédicaces ne sont que purs moments de souffrance pour ma petite personne tant je me sens godiche, couillonne et ridicule à bredouiller quelques mots en mode *inaudible*, tremblante de la mèche aux orteils vernis.

Mais castagnette!
Rien que pour les yeux de mon Bédéman adoré, je suis prête à braver les 2h30 bien tassées de queue, entourée de parisiens enragés dans une librairie surchauffée, en bottes-qui-font-mal-aux-pieds, à avouer à un auteur renommé que je n'ai jamais ouvert un seul de ses travaux et même à me taper un joli moment de solitude public à ma battre avec une porte mécanique, alors que moi, godiche première reine des débiles profondes, j'étais persuadée qu'elle était automatique.




'Pas à dire, mais certains ne se rendent pas bien compte de la chance qu'ils ont...

Posté par singlegal à 21:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 26 janvier 2010

Aujourd'hui est le jour de l'innocence brisée

This_is_the_end
"Justiiin! La maison s'enfonce!"

Aujourd'hui est le jour où ma mère (professeur en littérature française de son état) a ponctué un de ses mails d'un "LOL".





L'heure est grave, les zamis.
La fin est proche.

Posté par singlegal à 16:41 - - Commentaires [3] - Permalien [#]